Randonnée-atelier « Bol d’air en montagne » du dimanche 9 mai 2021

Encadrante : Anaïs Legras – Accompagnatrice en montagne
Co-encadrants bénévoles : Eric Emeraud, Lisa Brousse

Nous nous sommes retrouvés, les participants et notre accompagnatrice, Anaïs, à la descente du bus transisère 62 au col de Palaquit en Chartreuse ce dimanche matin. Après une rapide prise de contact avec notre groupe, nous nous sommes mis en marche vers le village de Sarcenas, un peu plus bas, en suivant une petite route. En chemin, nous avons fait une première pause. Anaïs nous a proposé une lecture de l’extrait de carte IGN (source : Geoportail) que Lisa a distribué à chaque participant. Ce temps d’activité a donné lieu à des échanges au sein du groupe. Puis nous avons poursuivi notre randonnée au cours de la journée en lisant régulièrement la carte pour se repérer et appréhender les éléments du terrain que nous rencontrions.

Un peu plus loin, une nouvelle pause nous a permis de définir des notions essentielles pour préparer une randonnée comme le dénivelé et certains sigles comme le fameux « GR ». Puis, nous avons débuté l’ascension vers le sommet de la Pinéa en suivant un sentier balisé.

Après avoir atteint la crête de Montfromage, nous nous sommes installés pour pique-niquer. Nous en avons profité pour discuter au sujet de l’alimentation à prévoir au cours d’une randonnée et d’une itinérance sur plusieurs jours. Avant de se remettre en marche, Anaïs a demandé à chacun de sortir de son sac à dos un élément “indispensable” mais aussi un élément “inutile” afin d’en débattre.

Notre groupe a ensuite poursuivi la montée vers le sommet de la Pinéa à 1770 mètres. Nous avons finalement atteint le sommet et nous y sommes restés un moment pour admirer un paysage à 360 degrés s’étendant du massif du Mont Blanc en arrière-plan au nord-ouest, aux monts d’Ardèche au sud-est, au massif du Dévoluy au sud ainsi qu’aux premiers sommets et glaciers des Ecrins au sud-ouest. Bien sûr, nous avions une vue spectaculaire sur le massif de Chartreuse tout autour de nous, le Vercors, Belledonne et le Taillefer environnants Grenoble. Bref, un beau moment pour tout le monde !

Nous avons ensuite entamé la descente et avons pu constater que cet itinéraire était très fréquenté, notamment par des familles et souvent des personnes peu équipées (sans chaussures de randonnée par exemple) bien que le terrain soit raide et accidenté à l’approche du sommet.

Plus loin en descendant, nous nous sommes arrêtés pour un autre temps d’activité. A l’aide d’un altimètre, nous devions suivre une ligne de niveau sur une croupe et ensuite dessiner sa forme sur une feuille pour comprendre comment lire les reliefs sur une carte.

Au cours de la suite de notre descente jusqu’au col de Porte, nous avons repris notre « fil rouge » de la journée : une petite animation qui consistait à tirer au sort des phrases “idées reçues” sur la montagne et la randonnée et à les démentir ensemble. Cela donnait lieu à des échanges où chacun pouvait réagir pour donner son point de vue ou compléter celui des autres participants.

Au col de Porte, Lisa et une autre participante nous ont quitté pour prendre le bus afin d’arriver plus tôt à Grenoble. Mais avant, Anaïs nous a expliqué une méthode pour calculer son itinéraire de randonnée et nous a offert un chocolat chaud.

Un peu plus tard, dans la dernière étape de notre descente, Anaïs nous a proposé un petit jeu qui consistait à essayer d’estimer la distance de 50 mètres en marchant, de s’arrêter, et de comparer avec la mesure exacte. Cela nous a donné quelques surprises !

Enfin, nous sommes arrivés au village du Sappey-en-Chartreuse où nous avons pu reprendre notre bus à l’heure prévue pour rentrer à Grenoble.

Ce fût une belle journée ensoleillée et riche d’enseignements pour être plus autonome à l’avenir en montagne.

Merci à Anais et à tous les participants !

Rédigé par Eric Emeraud

Le sommet de Chamechaude depuis la Pinéa

Sommet de Chamechaude depuis la Pinéa

Notre groupe dans la montée vers le sommet avec Chamechaude et la chaîne de Belledonne en arrière-plan